Cheval, je t'ai vu

Cheval blanc caracolant devant les arbres serrés, rideau vert estompé de brume. Il est 6h du matin en Haute Loire. Je viens de quitter le Chambon pour Vosves.

Vision si rêveuse qu'elle traîne en moi depuis 4 ans. Aujourd'hui, chez Cécile et Jan, là, en face dans le champ, la neige a remplacé la brume et la rencontre, les sauts.  Pourtant c'est le même moment de contentement absolu qui me saisit: fulgurance de la grâce. Comme si les chevaux tenaient à nous rappeler que la sauvagerie, la beauté et le bonheur, ça peut quelquefois être juste un geste, parfait

chevaux-neige.jpg